Dossier - Le plagiat

bannière du dossier PLAGIAT. Pochette du single HAPPIER de Marshmello et pochette du remix I LIVED de Arty

« Ce n’est pas du plagiat, c’est un hommage » … « Ce n’est pas du plagiat, je me suis juste inspiré » …


C’est le Dossier Drophear.

Premièrement, quel est la définition de plagiat ?

D’après le Dictionnaire Larousse :

Acte de quelqu’un qui, dans le domaine artistique ou littéraire, donne pour sien ce qu’il a pris à l’œuvre d’un autre.

Ce qui est emprunté, copié, démarqué.

Et déjà cette définition est assez vague. Si nous allions plus loin, comme par exemple en matière de Droit Français ?
D’après le cabinet d’avocats picovschi

Toute la différence entre plagiat et contrefaçon réside donc dans la licéité* de l’emprunt de l’oeuvre. Un des critères permettant d’établir une telle différence est notamment l’objet de l’emprunt : s’il s’agit de l’idée, il y a plagiat, en revanche s’il s’agit de la forme sous laquelle sont représentées ces idées, il y a contrefaçon. Par forme il faut entendre expression et composition.

( *Licéité = Licite, contraire de Illicite )

La loi française telle quel est protège la reproduction aux mots pour mots en littérature. En matière de musique, si tu ajoutes un rythme, une harmonie … Tu peux ne pas être considéré comme du plagiat directement. On verra que c’est quand même plus compliqué que ça. 

Qu’en est-il de la définition de l’inspiration ? 

D’après le Dictionnaire Larousse toujours :

Enthousiasme, souffle créateur qui anime l’écrivain, l’artiste, le chercheur

Eh bien c’est génial, ça complique encore plus le sujet . Aujourd’hui on va s’intéresser à l’hypothèse de délimitation entre plagiat et inspiration.

Quelques accusations EDM

Récemment, l’histoire de Arty et Marshmello a fait la une de nombreux magasines. En effet, Arty a saisi la Justice pour plagiat.
Ce qui est concerné ? OneRepublic – I Lived ( Arty Remix ) & Marshmello – Happier.

Ces infos ont été relayées en mettant en compétition la mélodie, et n’évoquant seulement le rythme avec une vitesse de 0,75x sur Youtube.

La mélodie en elle-même est reconnaissable … Mais le rythme et la tonalité sont différents. La composition en elle-même est différente.
HAPPIER de Marshmello et Bastille a été un succès mondial.

Adepte des accusations, David Guetta en a fait les frais encore une fois.
L’affaire DJ SNAKEGUETTA durant l’euro de football 2016, un conflit 100% français.
Les titres ? Lean on de Dj Snake & This one’s for you de David Guetta

david guetta applaudissement gif

L'EDM, le souci du consommable

Il faut du contenu, il faut que ça passe à la radio, il faut que le public consomme …

En conséquence, il faut du standard. On s’attache moins à la complexité d’une oeuvre qu’il y a deux siècles.
Quelques accords basiques, une ligne de basse, et on envoie ça. En cause, on cherche l’efficacité au profit de l’originalité

C’est ainsi que beaucoup d’artistes peuvent sortir des sons tous les mois, contrairement à d’autres qui préfèrent prendre leur temps au risque de se faire oublier.
Cette facilité de composition rend beaucoup plus vulnérable aux accusations de plagiat.

Le plagiat subconscient

Dans sa généralité, les œuvres artistiques ne sont pas à proprement uniques. Nous pouvons tous être inspiré par tel ou tel artiste, ou par un « courant ». 

Le plagiat est difficile à définir dans le sens où tu peux en être inspiré sans en faire un copier-coller.
Quand tu fais un remix, c’est simple, tu mentionnes l’artistes et tu ajoutes ta touche. Artiste principal + Toi.

Quand tu as tout produit de A à Z, tu ne le sait pas forcément mais tu as peut-être été influencé. Tu as fait du plagiat ou alors tu as été inspiré ? C’est ça, le plagiat subconscient.
Et c’est là qu’intervient le judiciaire.

Oratio Ken met ses lunettes de soleil gif

Le calvaire judiciaire

En matière judiciaire, on fait appel à des experts musicologues.

Ceux-là même vont pouvoir conclure à un plagiat, ou non. A savoir que 15% de similitudes peut être considéré comme du plagiat. Tout est décortiqué à la loupe. Mélodies, tonalités, notes, mesures, harmonies rythmiques …Si un effet miroir est décelé, nous sommes sur du plagiat. Il en faut de peu parfois.

Calogero, chanteur français, a été condamné pour plagiat. Le refrain de sa chanson « Si seulement je pouvais lui manquer » contenait 63% de similitudes avec un titre sorti en 2001 « Chansons d’artistes« . 63% du refrain, seulement. Et rien à redire sur les couplets.

Ces petits 63% ont été considérés par le tribunal comme du plagiat, en effet la Justice a retenue qu’il s’agissait là de 15% de similitudes entre l’oeuvre initiale totale et celle de Calogero. 

La raison du plagiat subconscient ne marche pas toujours et résulte de la subjectivité des experts musicologues mais aussi du bon vouloir de la Justice. 

Robin Thicke ( Blurred Lines ) n’a jamais caché son admiration pour Marvin Gaye. On pourrait donc retenir le plagiat subconscient …

Eh bien la Justice américaine en a décidée autrement : 7,3 Millions de dollars pour la famille Gaye.

Lors d’un conflit, chacun veut apporter ses preuves. Il en va de même pour les experts musicologues. Et c’est ainsi que 2 experts peuvent rendre un avis totalement différent.

Bien que la crédibilité de l’expertise est le fond de commerce de l’expert, il n’en reste pas moins qu’il peut y avoir influence en fonction du parti pris par les avocats … Avec d’importantes sommes d’argents, par exemple.

Constituer un dossier judiciaire peut coûter très cher et pour des petits artistes cela sera quitte, ou double.

 

Comment se prémunir du plagiat ?

Aujourd’hui, des maisons de disques ont leurs propres programmes appelés : Music Information Retrieval.

Ces programmes informatique consistent à analyser des parties d’une musique moderne afin de déceler d’éventuels sources de plagiat. Ils sont utilisés généralement juste avant la sortie officielle de la musique.

Il est très compliqué de se prémunir du plagiat. Le plagiat subconscient notamment mais aussi la similarité des musiques pop ( L’EDM, c’est quoi ? ) rend très difficile la création de A à Z de votre musique.

Si vous êtes peu connu, alors vous ne risquerez pas grand chose … En revanche, si vous avez de la visibilité et de l’argent … 😉 

Le cas des samples

Certains d’entre vous ont pu remarqué que je n’ai pas parlé des fameux sample.
Un sample est un échantillon d’une musique retravaillée et incluse dans une nouvelle production.
Cas concret :
Lose yourself  – Eminem
Kashmir– Led Zepplin

Eh bien … C’est aussi un motif d’accusation pour plagiat, aujourd’hui.

 

Marshmello, vraiment coupable ?

Dans ce dossier on a pu analyser plusieurs éléments :

  • Plagiat pur
  • Plagiat subconscient
  • Facilité de composition ( accords simples )
  • Désir vénal venant d’un artiste connu ou moins connu ( et qui peut gagner de l’argent et/ou de la visibilité.

Quoi qu’il en soit, les experts vont bien entendu chercher si la partie prétendument plagiée par Marshmello n’a pas elle-même été aussi plagiée par Arty sur une musique plus ancienne. 

En tant qu’auditeur, il est très facile d’accuser à tord ou à travers. Donc, je vous donne un cas pratique :

Sample / Plagiat subconscient / facilité de composition ? 

Daft Punk : Doin’ it Right
VS
Zara Larsson : All the Time

 

Difficile, pas vrai ?

Désormais, vous ne crierez plus PLAGIAT dès qu’une similitude apparaît 🙂 

Marshmello qui touche une fleur l'air pensif et patient gif

Laisser un commentaire

bannière label

Dossier – Label

On va essayer de comprendre ensemble tout ce qu’est un « label musical ». Entre Universal, STMPD, Musical Freedoom, Spinnin’ et toute la clique … On enclenche le drop, et on y va !

Lire plus »
Fermer le menu